Imprimer cette page

La Digue

La Digue est accessible depuis les sentiers "A Dreuz", "Entre Terre & Mer" et la "Boucle Communautaire".

Chapelle St Egarec Chapelle St Egarec


Le site se compose d'un chenal, d'une retenue d'eau douce, d'un bassin d'eau salée.

Le chenal grâce à ses nombreuses courbes permet de réduire la force des vagues tout en amenant l'eau de mer dans le bassin.

Au bout du chenal, sous le pont se trouvent des vannes à clapets qui sont fermées par la marée montante et s'ouvrent à marée descendante pour laisser s'écouler le Luhan qui alimente la retenue d'eau douce.

Chapelle St Egarec

La construction de cette digue, en 1850, a permis de créer un polder en amont des vannes et d'éviter ainsi toute inondation en aval du bourg de Kerlouan.

Chapelle St Egarec

En aval du pont à vannes, une aire de pique nique en bordure de la retenue d'eau douce a été aménagée. Vous y trouverez des panneaux pédagogiques qui décrivent la faune et la flore du lieu.

Avant l'édification de la digue, à marée haute, la mer s'enfonçait dans les terres jusqu'à Kerisquilien et Kerenez au sud ouest et Rudoloc au sud est.

Chapelle St Egarec

Durant l'hiver, le bassin d'eau salée servait de lieu d'hivernage des bateaux de petite taille. L'étroitesse du chenal en rend l'entrée spectaculaire, à voir lors des grandes marées.

Chapelle St Egarec

Selon la saison et avec un peu de chance on peut y voir des Tadornes de Belon et/ou des Aigrettes Garzettes.

On y trouve également des salicornes plantes comestibles qui se consomment au vinaigre, en salade. Avis aux gourmet. Attention la salicorne est une plante protégée. Il est seulement autorisé de la couper mais non de l'arracher avec ses racines.

Les informations de cette page sont issues de "GWEL'TA ! Guide du patrimoine architectural, naturel et économique de Kerlouan" paru en 1999.
Cette publication est éditée par l'association Environnement et Patrimoine de Kerlouan



Page précédente : Les ruines du manoir de Kerivoas

Page suivante : L' Anse de Tresseny